Ca me fait rire d'entendre cette phrase à presque 40 ans...  c'est même un peu flatteur!

Evidemment quand j'annonce que c'est un 5ème bébé, le regard des gens change:  soit ils manquent de s'étouffer, soit ils arborent un grand sourire! Oui, quand tu annonces 5 enfants, il n' y a pas de réaction intermédiaire... C'est à la hauteur de ton nombre d'enfants: dans l'excès!

J'ai entendu maintes et maintes fois, "Mais vous savez tout ! Du coup, je n'ai pas besoin de vous expliquer!".

Je l'ai entendu chez le gynécologue:

" Je ne vous réexplique le calendrier de suivi, vous savez?"

"Je ne vous réexplique pas le test du glucose, vous savez?"

Pendant l'accouchement:

" Je ne vous réexplique pas comment pousser ou respirer, vous savez?"

"Je ne vous réexplique pas la péridurale, vous savez?"

J'ai même entendu juste avant d'accoucher un "Vous devez maîtriser, l'accouchement va être facile pour vous!" Mais elles sont folles! Depuis quand l'accouchement est une partie de plaisir! Je leur ai expliqué que justement plus on a d'enfants plus c'est inquiétant, car on a le passif de plusieurs accouchements pas toujours faciles faciles pour certains....

Pendant notre séjour à l'hôpital:

"Je ne vous montre pas pour le bain de bébé ou ses soins, vous savez?

"Je ne vous montre pas pour la mise au sein, vous savez?" Et si vous avez un problème, sonnez!

Et maintenant pendant le suivi mensuel de Madeleine:

"Je ne vous réexplique pas, la vitamine K1, les vaccins, le fonctionnement de la chambre d'inhalation, la diversification alimentaire...vous savez?"

Et bien NON!  Je ne sais pas, ou plutôt, je ne sais plus! Il faut voir la tête des gens quand je demande que l'on me réexplique. Mais qu'est ce qu'ils s'imaginent tous? Que je vis H24 avec un nouveau né depuis 15 ans? Mes enfants ont 3 ou 4 ans d'écart en moyenne, alors la toute petite enfance qui est une période si fugace s'oublie bien vite. Et puis j'aime bien que l'on m' explique (ça doit être mon côté instit),  que l'on me tienne  la main d'une certaine façon.

Madeleine a été bien malade cet hiver, ce qui nous a valu une hospitalisation et 2 mois où je me suis sentie assignée à résidence, où nos seules sorties se réduisaient à  emmener ma petite chez le kiné ou à aller chercher les grands à l'école. Elle a beau être ma petite 5ème, on en est pas moins démunie devant cette petite qui tousse sans cesse et soyez certaines que mon inquiétude était la même que si elle avait été ma première.

Chaque grossesse est unique, chaque accouchement est unique, et chaque bébé est unique, alors pourquoi mettre de côté ces mamans de famille nombreuse.

Si je me suis sentie infantilisée pendant mon séjour à l'hôpital pour mes premiers, cette fois ci j'étais vraiment en roue libre. Un juste milieu aurait été préférable.

J'ai un regret pour cette grossesse que je ne tenterai pas de corriger lors d'une 6ème,  celui de ne pas avoir eu de sage femme qui m'aurait suivi du début de la grossesse jusqu'à maintenant et à qui j'aurai pu poser toutes mes questions plutôt que de multiplier les interlocuteurs qui voient en moi une super mum  poule pondeuse qui maîtrise tout.

 

 

 Je vous laisse avec ces photos de ma petite douce...

 

IMG_20181210_115916

IMG_20181223_122000_1

IMG_20181226_134537

 

IMG_20181127_100505