IMG_20180520_233326_981

 

 

Enceinte de près de 7 mois, je pensais que l'information avait fait le tour de mon village et je trouvais que les gens se montraient bienveillants, bien plus que pour ma 4ème grossesse finalement.

Je m'étais dit que s'ils s'étaient étonnés du  4ème, un petit 5ème ne les choquaient pas plus que ça, et que,  puisque nous avions déjà 4 enfants pourquoi pas 5....

C'était sans compter cette journée de fête d'école, où en quelques heures j' ai entendu un florilège de bêtises et de remarques déplacées. Cela ne concerne que très peu de personnes, mais c'est fou comme juste leurs remarques  malveillantes et déplacées peuvent vous agacer et gâcher une journée.  Je les partage avec vous car je ne m'en remets toujours pas!

 

- Quoi encore enceinte! Mais alors c'était donc vrai je ne voulais pas le croire!   Non,c'est faux évidemment! Je me suis amusée à  lancer une fausse rumeur!

- Le stérilet ça existe! Ah bon! Nous on pratique une méthode naturelle... inversée. C'est monsieur qui prend sa température. Quoi c'est pas comme ça que ça marche...?

- Mais pourquoi autant d'enfants? J ai répondu un mièvre "Quand on aime, on ne compte pas", la prochaine fois je dirai Pour les allocs évidemment! C'est ce qu'ils veulent entendre non?

- Que recherches-tu dans le fait d'avoir un 5 ème enfant?  Bah...  Les emmerdes sûrement!

- Et la voiture, vous allez faire comment? Fastoche, on va acheter une remorque pour accrocher à la fuego. Sinon on accrochera les gamins  sur le toit avec des tendeurs.

- Et les chambres? Comment vous allez faire? On vit dans un deux pièces alors on  va mettre dans la même chambre un lit parapluie et 2 lits superposés. Vont être bien là!

- Et pis un 5ème ça va sortir tout seul! Charmant... et évidemment prononcé par un homme.

- C'est un accident j' imagine! Je ne crois pas que nous soyons assez intimes pour évoquer ce point, et cette question ne se pose pas!

 

IMG_20180608_082705_885

 

Je suis encore abasourdie par leur indélicatesse et leur manque de savoir vivre, car après tout chacun pense ce qu'il veut, mais certaines choses ne se disent pas.

J'ai le sentiment d'avoir dû me justifier et expliquer que ce bébé allait avoir une place dans notre vie et que matériellement parlant il aura sa place dans la grande voiture familiale et ne sera pas dans le coffre sans ceinture de sécurité, j'ai dû aussi dire que oui, il aura sa chambre bien à lui, comme chacun de nos enfants, et qu'il aura de quoi se vêtir et manger, sans retirer le pain de la bouche des 4 autres. Oui il partira en vacances, oui il fera des activités OUI! OUI! OUI!

Avec le recul je m'en veux terriblement de m' être justifiée devant ces gens que je ne connais si peu!

Cela ne concerne que très peu de personnes, heureusement bien d'autres se sont montrés beaucoup plus bienveillantes... Juste après toutes ces remarques déplacées, une dame m'a dit "Finalement ça choque qui que vous en ayiez 5... ceux qui en ont 2 et qui n' y arrivent pas..." J'ai cru que j'allais l'embrasser!

Chacun peut-il décider du nombre d'enfants qu'il aura?

Si on choisit de ne pas avoir d'enfants on est un monstre d'égoïsme, et si l' on opte pour une famille nombreuse, on est une poule pondeuse irresponsable...

Et tiens tant que l'on est dans les idées reçues:

Si on a un garçon et une fille, pourquoi faire un 3 ème alors? (phrase entendue de nombreuses fois pendant ma 3ème grossesse)

L'âge idéal entre deux enfants est 3 ans c'est ça?

Et après un garçon il faudrait forcément avoir une fille ou inversement!

 

Alors mesdames, messieurs les indélicats, merci de vous préoccuper de mes motivations et du bien être de mes enfants  mais sachez que cela n'est pas nécessaire, à mon sens,  nous y parvenons plutôt bien et essayons de faire de notre mieux. 

A-t-on le droit d'aimer passer du temps avec ses gosses et de ne pas rêver du jour où ils partiront de la maison?

A-t-on le droit de ne pas aimer les donner à garder, d'aimer faire à manger en grande quantité,  ou même de laver leur linge?! Je ne dis pas que je ne suis jamais fatiguée ou excédee par les disputes, des jouets et du linge qui trainent ou du ménage, mais je récupère vite!

 

Vous aurez compris que le prochain qui se permettra une remarque déplacée risque d'avoir de sérieux ennuis!

 

A contrario, à tous ceux qui ont eu le discours inverse,  merci de me féliciter ou de me dire toute votre admiration, mais cela n'est pas nécessaire non plus. C'est le mode de vie que j'ai choisi et je ne mérite pas votre admiration.

Je suis bien dans cette vie qui est choisie et non subie,  et je ne voudrai pas être ailleurs!